Le sixième sens du chat… Par Sonia

Publié le 1 Mars 2012

 

Bonsoir,

Ce soir un article extraordinaire par notre Sonia

Je vous laisse deviner, heu pardon lire!

 

 

Le sixième sens du chat…

 a

 

Il existe, nous le savons, cinq sens principaux : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher. Mais on en connaît bien d’autres, celui de l’équilibre par exemple. On rapporte donc au « sixième sens » tous les pouvoirs étranges que semblent posséder de nombreux animaux : orientation, télépathie, prémonition, etc.
Bien sûr, certaines capacités qui paraissaient jadis incroyables ont été en grande partie expliquées, notamment l’orientation des oiseaux et autres animaux migrateurs. Mais certaines échappent toujours à notre entendement. A ceux qui veulent demeurer fidèles aux lois et aux principes de la science « classique », s’opposent les parapsychologues, qui n’hésitent pas à invoquer des pouvoirs, des forces mystérieuses.

 

 chat-sixieme-sens

 

C’est alors que d’audacieuses explications sont proposées, que l’on imagine un sens inconnu, le « psi rampant ». Certains n’ont pas craint de parler de chats-médiums. Il faut reconnaître que bien des ondes que nous utilisons aujourd’hui étaient inconnues de nos ancêtres. Swedenborg (1688 – 1772) le théosophe suédois disait que les animaux étaient des « boussoles vivantes », gouvernées par « des sphères absolument inconnues de l’homme ».

N’existerait-il pas une télépathie entre le chat et son maître, ou bien entre le chat et certaines personnes qui, involontairement, guideraient le chat perdu en émettant des vibrations qu’il percevrait ? Les anciens Egyptiens croyaient déjà en une telle télépathie. On lit sur un papyrus découvert à Saqqarah : « Lorsque tu penses, il [le chat] t’entend même si tes lèvres ne bougent point et si ta bouche ne prononce aucun mot. Il lit en toi avec le regard des dieux ». Au Moyen Age, les sorcières sont accusées de communiquer par télépathie avec leurs chats.

 e

Certains chercheurs modernes ont essayé de prouver la réalité de la télépathie entre l’homme et l’animal. Le Docteur Karlis Osis, de la Société américaine de recherche psychique, estime avoir montré qu’un chat peut être influencé par télépathie. Voici sa méthode : un chat doit choisir entre deux coupelles de nourriture placées aux extrémités d’une boîte en forme de T; l’observateur essaie, par tranmission de pensée, de faire choisir au chat une coupelle plutôt que l’autre, et il y réussit dans la plupart des cas. Un certain degré de transmission de pensée entre l’homme et le chat s’est donc dégagé de cette expérience.

r

Pour sa part, un chercheur allemand, H. Schmidt, a imaginé un dispositif susceptible de mettre en évidence l’existence d’une certaine psychokinèse chez les animaux. Il faut rappeler que la psychokinèse est l’action du cerveau sur la matière.
Ce dispositif est contitué par un « générateur de hasard » qui envoie, au hasard, du courant dans l’une ou l’autre de deux lampes à infrarouge, sans que l’on puisse prévoir celle qui s’allumera. Au total, sur un certain temps, elles s’allument un même nombre de fois.
L’une de ces lampes est placée dans une enceinte où il ne fait pas spécialement chaud, et on y introduit un chat (cette expérience n’est pas cruelle). Le générateur va alors se détraquer. La lampe située dans l’enceinte où se trouve le chat s’allume plus souvent que l’autre, comme si le psychisme de l’animal -son désir de chaleur- avait une influence sur le fonctionnement du générateur
Dès que le chat est enlevé de l’enceinte, tout redevient normal : les deux lampes s’allument de nouveau au même rythme. Les pouvoirs du chat diminuent au bout de six jours. On a donné à ses étranges capacités le nom d’effet Schmidt.

 rr

Les gens qui ne connaissent rien aux chats savent que l’animal qui passe sa patte derrière l’oreille annonce la pluie! Une croyance qui cache une réalité : le chat est réellement doué pour prévoir divers phénomènes naturels…

Il est bon de dire que la grenouille est l’animal de prédilection des météorologues. Mais le chat ne se contente pas de grimper ou de descendre d’une petite échelle quand la pression atmosphérique se modifie. Aux dires de ceux qui l’ont observé au cours des siècles passées, il possède tout une gamme de postures qui permettent de déterminer le temps qu’il fera.

S’il ronronne, se frotte le museau, fait de tous petits yeux, il va faire beau temps
S’il est nerveux, le vent approche
S’il éternue, c’est signe de pluie
S’il s’approche de la cheminée, il annonce le mauvais temps et pour peu qu’il présente son postérieur au foyer, gare à la neige
Si un chat fait sa toilette et qu’il passe la patte sur son oreille, c’est que la pluie est proche ou alors la tempête, du moins, en principe, bien sûr.

Avant un coup de vent, le chat devient nerveux, parce que alors pense-t-on la fourrure de l’animal se charge en électricité pendant qu’il court : les petites décharges qui se produisent quand il touche un objet ont pour effet de l’exciter. En même temps, il fait ses griffes sur les tissus, grimpe aux rideaux. Encore mieux, lorsqu’il gratte le plancher, il fixe la direction du vent.

 u

On peut dire que nos ancêtres ne manquaient pas d’imagination, et qu’ils devaient passer des heures à regarder leurs chats changer de position au gré des variations climatiques. Il y a bien sûr une bonne dose de fantaisie là-dedans, qui côtoie la logique : il semble évident que le chat se rapproche d’une source de chaleur quand le température de la pièce refroidit ! Mais que penser de cette patte derrière l’oreille annonçant la pluie, quand on sait que notre ami inclut presque systématiquement ce geste dans sa toilette ? Bien sûr, nous habitons un pays où il pleut souvent!

 z

Plus étonnante est la faculté du chat de pressentir des phénomènes violents, comme l’orage, le cyclone, la tempête, le tremblement de terre ou l’éruption volcanique. Les scientifiques reconnaissent, dans ce domaine, l’authenticité des témoignages recueillis, tout en avouant ne pas encore posséder les clés de ces prémonitions félines.

Les chats, de part leur grande sensibilité à l’augmentation de la charge d’électricité statique, aux variations brusques du champ magnétique, à l’accroissement des vibrations du sol, sont vraisemblablement capable de détecter, bien avant nous, certaines catastrophes naturelles. On a vu détaler des chats hors de maisons dans les minutes qui précédaient un tremblement de terre, d’autres miauler pour rentrer avant qu’un seul nuage annonce un violent orage. Sans doute gagnerions-nous à être plus à l’écoute de ce que les chats ont à nous dire. Mais je suis bien certain que vous le faites déjà!

 



 Roman

Rédigé par Eurothai - Sonia

Publié dans #Le Paranormal et Surnaturel...

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article