Les Petits Rituels, par Marie-Hélène

Publié le 22 Juillet 2012

Tous les chats ont des rituels, et autres TOC, ils organisent leur vie autour de cette ritualisation. Voici quelques exemples amusants de ces rituels vécus au quotidien chez moi.

 

Dior et son pot de yaourt

Dior, dit Dodu, était un rescapé ! Fils d’Athéna et de Vindaloo (lui-même fils de Raisilane né d’une saillie extérieure), Dior est né avec 2 autres chatons avec 10 jours d’avance, suite à une éclampsie d’Athéna. Césarienne en pleine nuit, les chatons étaient en détresse, le vétérinaire craignait qu’ils fatiguent Athéna et qu’ils ne survivent pas donc on se décide à 23h, on sauve la maman. Le lendemain les 3 chatons vivaient, mais 2 étaient trop petits (45 et 48gr) un avait l’air plus costaud, 55gr. Il a vécu, nous avons donc gardé ce magnifique chaton blue point.

Le matin Dior avait l’habitude de faire un défilé sur le dossier du canapé de la chambre de ma fille, où il avait pris ses quartiers. Il se regardait dans la grande glace de l’armoire, prenait des poses et relevait la tête, sous les « qu’il est beau le bébé Dodu ! » il se pavanait. Ensuite, d’un bond, il rejoignait Audrey dans son lit pour venir lécher son pot de yaourt. Et de là, la journée de Dior pouvait commencer. Il a suivi ce rituel toute sa vie, tous les matins, quelque soit l’heure à laquelle le réveil sonnait chez ma fille, il commençait son défilé en attendant qu’elle finisse son petit déj !

 

 

Il est où le bébé ?

Raisilane avait un jeu pour me faire courir dans tout le Manoir ! À chaque portée, quand les chatons avaient un mois environ, je les faisais suivre dans un parc à bébé partout où je me trouvais. Le parc ne rentrant pas dans mon bureau, je le laissais dans le couloir en gardant on œil sur les petits. Raisilane en profitait pour se dégourdir les pattes, venant de temps à autre voir ses petits, et repartant vaquer avec ses copains… Et parfois, je l’entendais miauler désespérément en me fixant : il manque un bébé dans le parc ! Je m’affole court partout sous l’œil de la belle, qui miaule en me narguant… je comprends, elle a caché le petit, je dois le retrouver ! Je passe toutes les pièces à sa disposition au peigne fin : ouf il est sous le lit de la chambre d’ami verte !

Le lendemain, même cirque ! Le petit était sous l’armoire de la chambre grise ! Le surlendemain, dans mon lit sous la couette, et tous les jours, elle me faisait courir partout me cachant à des endroits bien différents ses petits dans les 380m² du Manoir !

La deuxième portée, rebelote ! La cheminée, sous les meubles, dans le bac à douche, le lavabo, dans les lits, les armoires, les tiroirs de commodes les 15 pièces ont servi à camoufler les petits !

Inutile de vous dire que les dernières portées de la belle, je la tenais avec ses chatons dans une pièce fermée pour ne pas courir ailleurs que sous les meubles de la pièce pour trouver un chaton, parce que la bourrique m’en cachait un second pendant que je trouvais le 1er et ainsi de suite à la fin !
C’était le petit jeu rituel de Raisilane ! Quand elle miaulait, je lui disais « on joue à il est où le bébé ? » elle me regardait l’air amusé. Parfois, pour la taquiner, je cachais moi un petit mais elle aimait nettement moins cette version du jeu ! Elle m’a fait passer de bons moments ma belle Raisilane.

 

Ursie fait la belle !

Chaque matin, quand je venais voir si tout le monde avait bien dormi, remplir les gamelles de croquettes, d’eau fraîche et distribuer des câlins, Ursie faisait la belle sur les pattes arrière et avançait comme ça pour me faire rire. Après, elle venait faire un énorme câlin et des ronrons, pour finir par se faire gratter le ventre sous le regard de ses copines. Elle savait qu’elle aurait son petit morceau de vache qui rit, mais elle le demandait à sa façon ; Elle avait compris que ce petit numéro m’attendrissait, donc elle avait mis cela à profit ! Quand Ursie voulait quelque chose, et vous connaissez les thaïs, ce qu’ils ont en tête, ils ne le sortent pas comme ça, elle venait, insistait, revenait à la charge et finissait par faire la belle !

J’avais pris pour habitude de faire voir son numéro aux futurs adoptants de petits thaïs « Ursie, fais la belle ma fille » et hop elle était debout ! Elle se servait aussi de cela pour venir se faire gratter la tête sans qu’on ait le temps de se baisser, la tête était déjà sous notre main !

Elle avait appris à certains de ses petits à le faire, et à d’autres à donner la patte ! Elle avait vu que Nounours, le gros Montagne des Pyrénées, demandait ses friandises en donnant la patte, alors Ursie a appris à donner la patte, et tout naturellement, notre pitre en chef, apprenait à ses chatons à donner la patte pour demander de l’attention ! Avec sa dernière portée, un de ses fils, Derek jouait à « tope là » il suffisait de lui dire « Derek, tope là » et il donnait la patte. Je ne sais pas s’il a gardé cette habitude par la suite ! Et aujourd’hui Baratin, le digne fils d’Ursie, pour jouer avec Aphrodite, se met sur les pattes arrière pour atteindre le cou de la belle Terre Neuve ! Quand il me voit arriver, il fait le beau, comme sa maman le lui a appris.

 

a 

Ursie

 

 

 

 

 

 

 

z

Derek fils d’Ursie

 

 

 

 

 

 e

Dior à l’abordage !

 

 

 

 

r

Dior dit Dodu

 

 

 

 

 

 

g

Raisilane et les bébés dans le parc

 

Rédigé par Eurothai- Marie-Hélène

Publié dans #Le Comportement

Repost 0
Commenter cet article

Playcat 31/07/2012 16:02


Extra ! Ici aussi, nos loulous sont bourrés de manies ! et certaines sont copiées par les copains ! Il y a ce que tu appelles "le défilé", qui chez nous se fait sur la table du salon, et a pour
signification : ouvre-moi la porte. Le déboulement à fond de train dans les escaliers, direction la salle de bain et la baignoire pour jouer avec un filet d'eau, et plein d'autres...