Restons modeste, appelez moi Dieu! Par Marie-Hélène

Publié le 13 Décembre 2012

Restons modeste appelez moi simplement Dieu !

 

00

 

Souvent on dit « Quand on nourrit un chien il nous prend pour un Dieu ; quand on nourrit un chat c’est normal il est notre Dieu »

 

Tout est dit ou presque ! Le chat ne voit que par lui, ce qui l’entoure n’est là que pour son bon plaisir, ou pour son désagrément, mais jamais pour rien.

Toujours propre et élégant, on vit des défilés de mode en direct en voyant un chat passer fièrement pour aller grignoter 3 croquettes…

 

Même en faisant sa toilette ou au réveil le chat agit avec grâce élégance et charme. Son principal atout : le charme ! Un regard triste, un petit miaulement désespéré et nous cédons à ses demandes, normal comment résister à Dieu et à ses désirs ?

 04 IMG 0922 (2)

Il ne faut pas perdre de vu que pour le chat, la notion de travail n’existe pas : vous partez chasser pour LE nourrir, vous le caresser quand il le demande pour vous faire plaisir, mais seulement s’il le décide, sorte de récompense pour le serviteur dévoué que vous êtes.
Un chien jouera si vous l’y invité, répondra à vos demandes de caresses, et obéira à toutes vos demandes, le chat, lui, il n’obéit pas, il provoque le jeu, il demande la caresse, il suggère le repas !
Si on lance le jouet préféré et qu’il ne veut pas il ne cèdera pas pour autant.
Encore une fois, il accepte de vous faire l’immense plaisir de sa compagnie, il ne faudrait pas en abuser…

Et s’il arrive que le chat soit mis à mal par la vie : autre animal, enfant, moins de temps à lui accorder, et qu’il se sente destitué de son piédestal, il ne lui reste plus aucune raison de se donner en spectacle. Il se repliera sur lui, se cachera, ne jouera plus, ne sera plus aussi demandeur de câlins… il peut même tomber en pré-dépression s’il se sent mis au second plan, remplacé par une nouvelle idole dans votre vie et dans votre cœur.

 40001 1365143374038 641939 n

Il perd ainsi sa raison d’être. Il ne faut jamais sous-estimer l’image que le chat a de lui-même et ne pas le négliger. Surtout si un autre animal arrive, il faut toujours privilégier le plus ancien, lui faire voir qu’on l’aime toujours pour ne pas dire qu’on le vénère toujours autant ! La jalousie s’installerait vite dans le cas contraire, pouvant poser de gros problèmes.

Il faut donc anticiper et préparer tous les changements dans la vie du chat et dans la votre : préparez l’arrivée d’un enfant avec lui, préparez l’arrivée ou le départ d’un habitant de la maison, un départ en vacances, un déménagement, et surtout, SURTOUT, l’arrivée d’un second chat ou autre animal ! Transferts olfactifs bien sûr, seront la base, mais respect de la « hiérarchie », qui en réalité chez le chat est une forme de priorité à la ritualisation, en faisant toujours passer les premiers arrivés en priorité.

 Evreux 2010 005

Je vais devoir arrêter là, un Dieu me demande un câlin, je ne saurais décemment pas lui refuser !

Rédigé par Eurothai - Marie- hélène

Publié dans #Le Comportement

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article