Le "Chat du rabbin" par Joann Sfar

Publié le 14 Février 2012

 

Le chat du Rabbin

 

 1

 

Synopsis :

Alger, années 1920. Le rabbin Sfar vit avec sa fille Zlabya, un perroquet bruyant et un chat espiègle qui dévore le perroquet et se met à parler pour ne dire que des mensonges. Le rabbin veut l'éloigner. Mais le chat, fou amoureux de sa petite maîtresse, est prêt à tout pour rester auprès d'elle... même à faire sa bar mitsva ! Le rabbin devra enseigner à son chat les rudiments de loi mosaïque ! Une lettre apprend au rabbin que pour garder son poste, il doit se soumettre à une dictée en français. Pour l'aider, son chat commet le sacrilège d'invoquer l'Eternel. Le rabbin réussit mais le chat ne parle plus. On le traite de nouveau comme un animal ordinaire. Son seul ami sera bientôt un peintre russe en quête d'une Jérusalem imaginaire où vivraient des Juifs noirs. Il parvient à convaincre le rabbin, un ancien soldat du Tsar, un chanteur et le chat de faire avec lui la route coloniale...

 

Mon avis :

Un film d’animation de Joann Sfar d’une durée de 1h45mn qui va vous emmener dans un univers drôle et poétique.

 

Ce film est proposé en 3D et cela est, à mon avis, un non-sens qui n’apporte rien de plus.

 

 2

 

Ce film, c’est la bande dessinée qui prend vie.

On y retrouve le coup de crayon caractéristique des albums Sfar et les personnages auxquels les lecteurs ont déjà pu s’habituer : le Chat, le Rabbin, Zlabya (la fille de ce dernier), le Malka des Lions, le Cheikh Sfar, le Rabbin du Rabbin, etc.

Cependant, si vous ne connaissez rien des BD, vous ne serez pas perdus… tout est facilement compréhensible.

Remarquons un dessin plus « lisse » dans le film, certainement pour faciliter l’animation. Personnellement, cela ne m’a pas dérangé outre mesure.

 3

 

 

D’un point de vue visuel, rien de vraiment nouveau pour qui connait les œuvres de Sfar.

On se réapproprie sa poésie, les traits de caractères de ses personnages, sa maitrise des couleurs… Mais ce conte apporte encore plus : une superbe musique et surtout des voix uniques !

 

C’est un conte très bavard et certains pourront même être gagné par une certaine monotonie… pour ma part, je n’y ai vu qu’un exercice de haute voltige philosophique, restant à la portée de tous (de 7 à 77 ans).

Ce chat sage qui sort ses griffes contre l'intolérance avec un humour ravageur… quel délice !

Avouons toutefois, quelques petites longueurs mais ce film reste un petit chef-d’œuvre même si tout le monde n'adhérera pas à son message.

C'est donc par le son que le film s'impose. Musique qui mêle rythmes klezmers et inspiration arabo-andalouse, et surtout un casting vocal de tout premier ordre.

Le doublage apporte beaucoup. On entre rapidement dans le film et on se laisse transporter par l’histoire et ces voix magnifiquement choisies qui transmettent parfaitement les émotions et les tempéraments des personnages.

 

 4

 

Très bien rythmé, se succèdent dans ce conte des moments doux et des passages plus rapides et animés.

 

On peut toutefois regretter une fin assez « brutale »… qui ne gâche en rien ce joli conte.

 

 

 

Comme le disait Joann Sfar dans une interview donnée à Mondomix, l’idée est de raconter « comment les hommes sont tous aussi idiots vus par les yeux d’un chat ». Ce conte y arrive bien en utilisant le rire pour dédramatiser des questions tellement délicates à notre époque.

 

Parlons aussi du petit clin d’œil à « Tintin au Congo »… un passage fort sympathique et s’amusant des clichés véhiculés par Hergé dans son album.

 

Tout comme pour les BD, le « Chat du rabbin » est un conte « antireligieux ».

On a envie d’emmener les enfants voir ce conte pour les vacciner contre l’extrémisme, tellement la mesquinerie religieuse est démontée avec intelligence et drôlerie. L’affiche porte cette mention : «Des chats et des dieux.» Sfar s’en amuse : «La religion est un sujet beaucoup trop important pour qu’on le laisse aux seuls croyants !»

 

Un film à voir et des BD à lire… :o)

 

 

6

 

Les 3 BD qui ont inspiré le film…

 

 

7

 

7

 

8

Rédigé par Eurothai - Sonia

Publié dans #Le CinéBlog des chats

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article