Articles avec #l'histoire des chats tag

Publié le 10 Avril 2014

C'est en compagnie des Vikings, marins solitaires, que les chats norvégiens firent voilent vers la côte occidentale de l'Amérique du Nord. En 1620, les Puritains séparés de l'Église prirent la mer avec le Mayflower qui aborda deux mois et demi plus tard les côtes américaines. Bien sûr, les chats faisaient partie du voyage. Voilà donc notre petit félin devenu un pionnier aux pattes de velours. cat pirate

En fait, depuis des siècles les chats se sont retrouvés à bord des bateaux. Bien que l'espace fût réduit à bord des navires, il était de tradition d'emporter un ou plusieurs chats. Les rats qui hantaient les cales étaient une trop grande menace, et encore une fois, le chat vint donc à la rescousse de l'homme.

  Toutefois, le rôle du chat sur le navire ne se limitait pas à exterminer les rats... Il comblait aussi la solitude des marins et les déridait avec ses cabrioles. Ainsi, contre "gîte et couvert", le chat rendait des services inestimables aux armateurs si bien que les compagnies d'assurances refusaient de rembourser les dégâts provoqués par les rongeurs s'il n'y avait pas un chat à bord!

 Malheureusement la chasse aux rats n'était pas un sport de tout repos! Il arrivait que la vie du chat soit en danger lorsque les rats pullulaient. Le chasseur enfermé dans la cambuse pour y accomplir sa tâche était parfois la proie des rats qui le dévoraient! En règle générale, toutefois, le chat s'en sortait indemne et s'il tuait les rats il évitait de les manger (pas bête!).

  Plusieurs anecdotes sur les chats de bateaux sont amusantes. Par exemple, on dit qu'un jour un officier ayant débarrassé un chat d'un hameçon accroché à ses babines se vit, dès lors, offrir tous les jours les proies qu'attrapaient le minet reconnaissant. Pour le capitaine jusqu'au mousse, le chat était un compagnon fidèle. En fait rien n'était trop beau pour lui et il jouissait de bien des privilèges et de caresses.

 Lors des escales, le chat était autorisé à quitter le navire pour la terre ferme, tout comme les marins. Toutefois le chat ne regagnait pas toujours son bateau d'origine, il préférait quelquefois changer de bord pour une cuisine plus fine.  

Comme on le sait, on a attribué au chat des pouvoirs psychiques et bien sûr, les marins n'y ont pas fait exception. Il est vrai toutefois que plusieurs ont observé des comportements assez étranges qui peuvent laisser croire que notre petit félin pressent les catastrophes.

chat-bato-da-carte.jpghttp://free-vol.net/index.php?cID=les-chats-en-bateau

Par exemple, un chat vivait à bord de Joyita depuis plus d'un an. Un jour lorsque le Joyita s'apprétait à lever les voiles, le chat apparût sur le pont et s'empressa de retourner à terre. Deux mois plus tard, le navire disparût dans la mer Fiji.

Les chats toutefois ne se sortent pas toujours indemnes des naufrages. Durant la deuxième guerre mondiale, vivait un chat noir qui semblait parfaitement heureux sur le navire anglais Tara.  Un jour, le chat devint nerveux et sauta du bateau en pleine mer. L'équipage qui craignait que le chat se noit, récupéra le minet et le ramena à bord malgré ses protestations. Deux semaines plus tard, le Tara fût torpillé et le chat, enfermé dans une cabine, sombra avec le navire.

 Mais les chats ne désertent pas toujours les navires pour cause de catastrophes. En 1903 à San Francisco, une chatte avait mis bas et installé sa portée sur une jetée du port. La chatte était sur le bateau lorsque celui-ci appareilla. Ne voulant pas abondonner ses petits, elle se jeta à l'eau et nagea plusieurs centaines de mètres pour les retrouver. Heureusement l'équipage d'un autre navire prit toute la famille à bord...


 Sans aucun doute, le vocabulaire des gens de mer témoigne de l'importance qu'il accordait au chat.  Le terme "chatte" désigne une sorte de petit bateau à fond plat. Lorsque le vent tourne, on surveille les "sauts du chat". Les marins désobéissants subissent le supplice du "chat à trois queues" (fouet à neuf lanières).  Les marins anglais, quant à eux, ont un vocabulaire félin très riche : la coursive du bateau n'est autre que la "promenade du chat" (cat's walk), une brise légère, une patte de chat (cat's paw).

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai

Publié dans #L'Histoire des chats

Repost 0

Publié le 4 Avril 2014

Dans les campagnes comme pour les marins, la tradition veut que le chat ait des dons en matière de prévisions météorologiques.

À vrai dire, le chat, considéré comme un baromètre marin, a su se faire respecter des gens de mer, au point d'en devenir leur mascotte. Le chat et la mer, une curieuse combinaison pour un animal réputé détester l'eau? Qu'importe, il semble que notre petit félin a le pied marin... ou enfin, les pattes!

Le chat, comme le chien, fait partie des animaux auxquels les traités populaires de météorologie ont accordé le plus de facultés en matière de prévisions. En fait, les liens entre le chat et la météo ne datent pas d'hier! Dans certaines civilisations lointaines, le chat entretient avec la sécheresse des relations privilégiées...

chat-grenouille.jpg

Par exemple, au Cambodge, il existe une coutume qui consiste à promener un chat en cage de maison en maison afin d'obtenir que la pluie vienne. Chaque villageois arrose copieusement le chat, dont les cris émeuvent Indra, déesse de la pluie.

En France, le chat est censé prévoir le mauvais temps de diverses manières: il recherche la proximité du feu, il mange de l'herbe... ou encore lorsqu'en octobre le chat allonge ses pattes arrière pour tirer en bas ses oreilles, il appelle la neige!

De toute façon, chacun le sait (sourire), il suffit d'observer un chat faire sa toilette pour savoir le temps qu'il fera! Si le chat passe la patte sur son oreille, c'est que la pluie est proche, s'il évite de se frotter le nez ou ronronne spontanément, le soleil est au rendez-vous… Cette météorologie féline n'est peut-être pas aussi précise que celle de Météo Média mais elle a le mérite d'être pittoresque!

chat-meteo.jpg

Mais, s'il est un domaine où les dons de notre chat-météo ont été particulièrement mis à contribution, c'est celui des marins et des gens de mer. Qu'il fût sur le navire ou à terre, le chat était toujours observé pour anticiper la température. Et dans ce domaine, certaines croyances frisaient la superstition!

Par exemple, selon les matelots, jeter un chat à la mer déclenche invariablement un orage ou un ouragan. Ou encore, bien qu'entourés de chats, les marins évitaient de prononcer le mot de peur d'attirer les catastrophes. Rêver d'un chat était le signe d'un lendemain de grands vents...

 

La semaine prochaine, retrouvez la suite de l'article, "Le chat et la navigation".

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai

Publié dans #L'Histoire des chats

Repost 0

Publié le 24 Avril 2013

 

2624710106_1.jpg

 

A priori, le théâtre offre peu de bons rôles pour les chats. Il est assez difficile d'obtenir d'un chat qu'il joue un rôle : il aurait plutôt tendance aux réactions incontrôlables souvent extrêmes, et il est pratiquement impossible de lui faire répéter la même action sept ou huit fois de suite par semaine. Dramaturges et metteurs en scène, prudents, préfèrent donc éviter d'inclure un élément aussi instable dans leurs scénarios. Pourtant, il arrive qu'un chat naisse avec le théâtre dans le sang et veuille à tout prix goûter aux feux de la rampe.


tigreetdragon1br.jpg

 

Un tel phénomène naquit une nuit dans une malle à costumes, dans les coulisses d'un théâtre où l'on donnait, ce soir-là, Le roi Lear de Shakespeare. Le public, en ce mois d'août orageux, était captivé par la grande scène de la tempête. Et notre chaton choisit cet instant d'intense émotion dramatique pour faire son entrée sur la scène de la vie. Le premier son qui parvint à sa conscience fut un tonnerre d'applaudissements. 

 

En quelques semaines, la petite boule de fourrure acquit une certitude : elle deviendrait un acteur célèbre. Mais pas question de passer par un long apprentissage et de multiples rôles de figurant, genre soldat de service. Ce serait le vedettariat immédiat, et dans les grands rôles classiques qui plus est. Cet objectif en tête, le chaton ouvrit tout grand ses yeux et ses oreilles durant les répétitions et commença à manigancer des apparitions impromptues susceptibles d'attirer l'attention des spectateurs et des critiques. La fameuse indication de Shakespeare : " Il sort, poursuivi par un ours ", prit un tour nouveau grâce à son intervention ; plus d'une fois, dans Hamlet, l'apparition du fantôme du père fut annoncé par un miaulement surnaturel provenant de la fosse d'orchestre. En grandissant, le chat assista souvent au macabre banquet de Macbeth et s'arrangea chaque fois que c'était possible pour voler la vedette au personnage du mort ; il ajouta également une présence féline à la bataille d'Azincourt et fit même une fois une entrée triomphale, perché sur la bosse de Richard III.


specialchaton12gs



En bon Lion, ce chat était extraverti et plein d'assurance. Il aurait fort bien réussi au cinéma, où les meilleures de ses prestations auraient été retenues, les plus médiocres échouant sur le sol de la salle de montage. Mais, même si les offres les plus extraordinaires d'Hollywood lui avaient été faites, sans doute les aurait-il dédaignées : sa seule vocation était le théâtre. Rien ne le faisait vibrer davantage que l'idée de passer une heure sur scène, en contact étroit et quotidien avec le public, vivant les intrigues et les passions d'une troupe d'acteurs. Il vivait au rythme du trac des premières et de l'enthousiasme des dernières.

Ce chat de théâtre était sans nul doute un comédien-né. En dépit de son goût pour le théâtre classique, il obtint ses plus grands succès dans des numéros de music-hall ou de comédie pure ; il s'avéra un mime irrésistible, déchaînant les rires par sa façon unique d'arriver au moment où on l'attendait le moins. Le public l'adorait et il devint une vraie célébrité au box-office, ce qui amena le directeur du théâtre à oser enfin lui confier un premier rôle dans l'adaptation d'un roman de Colette, La Chatte. Le scénario avait été écrit spécialement pour lui et le fait de jouer à contre-emploi, l'héroïne étant une femelle, ne lui posa aucun problème ; l'habileté avec laquelle il surmonta cette difficulté lui valut même les louanges de la critique. 


Cette prestation demeure pour l'instant le fleuron de sa carrière ; elle lui a d'ailleurs valu l'honneur de voir son portrait au foyer du théâtre, en compagnie d'illustres comédiens avec qui il se sent désormais tout à fait à l'aise. Une saison de reprise est prévue au programme, et il espère bien en profiter pour consolider sa situation.
En attendant, avec une générosité toute léonine, il essaie de repérer un jeune successeur talentueux qu'il pourra former afin de donner naissance à une superbe lignée de chats comédiens.

 

specialchaton30rj 

Source Internet

 

Source : internet

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai

Publié dans #L'Histoire des chats

Repost 0

Publié le 2 Février 2013

Bienvenue a Catskill





image001

Catskill est une petite ville américaine fondee en  1837 par des juifs immigres d`Allemagne pendant les guerres napoleoniennes et etablis   dans le compte Greene et l`etat de New York.

image003


 
La ville s'étend sur 7,4 km² et compte 4 392 habitants depuis le dernier
recensement de la population.

image004

 

image005

La densité de population est de 593,5 habitants par km² sur la ville.
Le film « Dirty Dancing  représente un hommage affectueux aux Catskills et ses lieux de vacances juifs.  

image006

 

image007

 

image008

A travers le film, on peut connaître un aspect important de la culture américaine-juive.”

Les Catskills sont tombés dans l’oubli pendant longtemps mais la région vit maintenant une petite renaissance.

 

image009

image010

Un moyen d`attirer les touristes sont les chats.
Catskill est située à 33 km au Nord-Est de Kingston la plus grande ville à proximité.

 image011

 

image013

A Catskill, il y a de jolis cafés et une exposition extérieure de chats
en papier maché peints par des artistes locaux.

 

 

image013

Ils sont exposés tout l'été tout le long de la rue principale et vendus aux enchères parmi les commerçants de la ville.

image014

Ces chats sont la fierté des habitants et pour cause, ils sont magnifiques.


image015






image016









 











 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai -Sonia

Publié dans #L'Histoire des chats

Repost 0

Publié le 12 Août 2012

Le chat et l’homme

 

 

 a

« La tête du chat épouse parfaitement la main de l'homme, son corps lui glisse naturellement entre les doigts. L'homme ne pouvait échapper longtemps à la fascination de ce vagabond superbe,sauvage et pourquoi pas, un peu magique. »

 

C'est sous le signe de l'utilité qu'a commencé l'association de l'homme et du chat. La domestication du chat par l'homme comporte toutefois des zones grises car on n'est jamais vraiment sûr qu'elle soit tout à fait accomplie. Malgré son compagnonnage avec l'homme le chat a su rester lui-même. Non serviles et pas très obéissants, les chats n'ont-ils pas la réputation de n'en faire qu'à leur tête? À la différence du chien, le chat n'appartient à personne. En fait, sa forte personnalité en déroute plus d'un et ne laisse personne indifférent... on l'adore ou on le déteste!

 

 e

 

Le chat ne fuit pas l'homme, au contraire il recherche sa compagnie. Et, au fil du temps, la main qui le caresse, le nourrit, le brosse ou le soigne lui inspire de la reconnaissance. La fidélité du chat doit se gagner: aucune loyauté aveugle, aucun instinct de dépendance ne le contraindra à rester dans un foyer où il est maltraité. Ou encore, s'il se sent négligé, gare aux représailles... À l'opposé, s'il se sent compris et aimé, le chat peut nouer avec l'élu de son coeur des liens d'affection d'une richesse inouïe!

 

En fait, le chat s'est adapté à merveille à la vie de l'homme des villes. Il s'accommode sans rechigner même des appartements exigus! Un bon coussin, une fenêtre pour rêvasser, de la nourriture, quelques gâteries et beaucoup d'amour, le voilà heureux!

 r

Mais comment le chat perçoit-il l'homme? Les éthologistes pensent que le chat qui vit à nos côtés, nous prendrait tout simplement pour d'autres chats, ce qui expliquerait certains de ses comportements. Par exemple, le chat communique avec nous par tous les moyens à sa disposition comme il le ferait avec ses semblables : il ronronne, fait le gros dos, se roule par terre, il utilise sa voix, enfle sa queue. Il n'y a pas de chats muets ou sots, il n'y a que des gens qui ne les comprennent pas.

 

 t

 

On ne peut parler de la relation de l'homme et du chat sans mentionner les chats de personnalités célèbres. Certes, quelques chats sont devenus plus célèbres que leurs maîtres mais c'est en général l'inverse qui se produit. On se souvient des chats du Cardinal Richelieu qui les avaient appelés Serpolet et Lucifer. Il y eut également la chatte Doyenne qui, paraît-il, se lamentait autant que son maître Jean-Jacques Rousseau. Ou encore, Eponine la chatte de Théophile Gauthier. À son sujet existe une anecdote selon laquelle Théophile Gauthier, qui s'apprêtait à renvoyer un compositeur inconnu venu lui rendre visite, se ravisa sous le prétexte que sa chatte s'était assise sur les genoux du visiteur! Il y eut aussi le chat le plus célèbre de l'époque romantique, Micetto, que Châteaubriand avait reçu en cadeau du Pape Léon XII. Pulcinella, la chatte du compositeur Scarlatti pour qui il écrivit sa "Fugue du chat".

 

 

 y

 

Quoi d'autre? La politique! Que dire des nombreux chats de Winston Churchill ou encore, des chats qui ont vécu aux côtés des présidents des États-Unis. Lincoln en possédait un nommé Tabby, Théodore Roosevelt en avait deux, dont Slippers un gros chat gris à six doigts. Les enfants de J.F. Kennedy et leur chat Tom Kitten qui eut droit à une nécrologie officielle dans la presse américaine : "Contrairement aux humains dans sa position, il n'a pas écrit ses mémoires et n'a pas cherché à tirer profit de son séjour à la maison blanche, bien qu'il prît connaissance de nombreux secrets officiels." En dernier lieu, Socks, qui est encore et malgré tout, le premier chat des États-Unis... Qui sait? Georges Wahington en avait peut-être un aussi...

 

Il n'est donc plus à démontrer que le chat se retrouve, aux côtés de l'homme, dans une multitude de domaines, y compris même l'alimentation humaine! En effet, le chat a été couramment servi à table! En temps de guerre ou de disette, le chat palliait au manque de viande.

 

Cette habitude alimentaire étaient d'ailleurs profondément ancrée dans les moeurs, comme le révèlent les chansons populaires, les contes, les gravures qui sont le reflet d'une époque. Lors du siège de Paris en 1870, les boucheries vendaient d'ailleurs du chat pour 13 ou 20 francs.

 z

Rassurez-vous, la Déclaration universelle des droits de l'animal (1978) mit fin à cette pratique dans les pays occidentaux. Malheureusement, dans certains pays asiatiques, comme la Chine, le chat est encore un mets recherché!

 

Les propriétaires de chats le savent... fidèle mais discret, le chat est un compagnon merveilleux. Il possède l'art de s'installer tout doucement dans nos vies et de devenir indispensable et ce, jusqu'à sa mort ce qui nous rend souvent inconsolables.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai - Sonia

Publié dans #L'Histoire des chats

Repost 0

Publié le 9 Mai 2012

Angéline, la légende des chats.

 

 z

 

La Romieu,petit village du Nord gersois extraordinairement beau, avec sa collégiale, ses fortifications et partout sur les rebords des fenêtres, sur les murs vous regardent des statues de chats.

 e

 

Ces chats sont en fait l'objet d'une belle Légende Gasconne. En 1338, à La Romieu où surgissait depuis deux décennies sa splendide collégiale, un couple, Vincent et Marinette vivaient heureux. Ils avaient une petite fille au joli prénom d'Angéline. Vincent, bûcheron, mourut écrasé par un arbre, Marinette ne se remettant pas de ce décès se laisse mourir à son tour. On la retrouva décédée : Angeline, bien vivante était dans ses bras. La petite fille au doux prénom fut adoptée par une voisine qui l'intégra tout naturellement à sa famille. Angéline adorait les chats: quelques-uns dormaient avec elle, elle partageait quasi toujours son repas avec eux. Jeune fille courageuse et travailleuse, elle aida énormément ses parents adoptifs dans les taches campagnardes sans jamais oublier ses chats et réciproquement.

 

 

 r

Mais de 1342 à 1344 le climat fut dévastateur et les cultures ne furent pas bonnes si bien que la disette et la famine s'annonçaient. Le village avait faim et plus rien ne se présentait dans leurs assiettes. On décida alors de manger les chatsqui foisonnaient dans les rues du village en les cuisinant en gibelotte.

Conscients de l'amour que la petite fille portait à ses chats, ses parents adoptifs lui permirent de garder un chat et une chatte.Elle devait bien les cacher car n'importe qui dans le village, affamé, aurait eu vite fait de les transformer en civet. Le jour, elle les cloitrait dans le grenier, la nuit elle les libérait pour qu'ils puissent chasser et se nourrir à leur tour. Malgré tout, la famine était de pire en pire, les temps de plus en plus difficiles mais tous surmontèrent cette période hostile jusqu'à ce qu'une période plus prospère leur rendit de quoi vivre dignement.

 t

 

Mais, comme les chats de La Romieu avait été mangé, les rongeurs et surtout les rats avaient proliféré à outrance : ils menaçaient à leur tour les récoltes tant attendues ! Les chats d'Angéline avaient procréé plusieurs fois dans le grenier : elle proposa delâcher 20 chatonsqui décimèrent les rats et sauvèrent le village d'un malheur imminent. Angéline était alors une héroïne ! 

y
u

La légende, en toute bonne légende, ne s'arrête pas là : on raconte qu'au fil du temps, Angéline prenait les traits d'un chat :son visage et ses oreilles tendaient à la faire ressembler aux félins qui avaient sauvé La Romieu d'une nouvelle tragédie. En son honneur, sur la place du village, une statuette est érigée : mi-fillette, mi-chat.

 i

o

 

En découvrant la légende d'Angéline, le visiteur comprendra que le chat a sauvé, au cours des siècles, La Romieu des pires destins.

a

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai - Sonia

Publié dans #L'Histoire des chats

Repost 0

Publié le 21 Janvier 2012

Bonsoir a tous

Apres les début de la grande histoire du Thaï, voici la suite et fin de notre chronique de L'Hitsoire des Chats.

Merci a Sonia pour ces articles!

Bonne lecture

 

 

DE LA RENAISSANCE A AUJOURD'HUI

 

"Aucun animal domestique n'a moins perdu de sa dignité naturelle ni gardé davantage de son ancienne réserve que le chat."
William Conway

 


En France, l'époque moderne commence à la fin du Moyen Âge et s'arrête à la Révolution française (convention traditionnelle des historiens français qui n'est pas partagée par les autres historiens du monde entier). Elle couvre trois siècles, de la fin du XVe à la fin du XVIIe. Les historiens modernes privilégient l'année 1792 comme "année pivot" pour dater la fin de l'époque moderne, 1792 étant l'année de la chute de l'Ancien Régime (le 10 août) et la proclamation de la République (le 21 septembre).

ambre2124144696197 art

LA RENAISSANCE

Le mouvement culturel et artistique de la Renaissance s'étend environ du XIVe au début du XVIIe, avec pour origine l'Italie centrale avant de s'étendre à toute l'Europe. Ce que l'on appelle communément la Renaissance débuta beaucoup plus tôt en Italie que dans le reste des pays européens.

 

fx9itee7



C'est une période de rénovation littéraire, artistique et scientifique, caractérisée par la diffusion de connaissances nouvelles parmi un milieu lettré. C'est dans le courant du XVe et au XVIe que ce mouvement permit à l'Europe de se lancer dans de grandes expéditions maritimes, connues sous le nom de "grandes découvertes". L'invention de l'imprimerie par Gutenberg vers 1450 fut l'une des découvertes qui eut le plus d'impact sur les hommes de la Renaissance.

 

images



Mais cette période de grande rénovation est également marquée par l'Inquisition et le massacre des chats (voir page précédente, Le Moyen Âge).

LES CHATS ET LES ROIS DE FRANCE

Henri III (1551 - 1589), roi de France de 1574 à 1589, bataillait ferme contre les huguenots mais avait si peur des chats qu'il s'évanouissait lorsqu'il en croisait. Il fit exécuter 30 000 félins sous son règne.

a
Henri III

Louis XIII (1601 - 1643), dont l'image est inséparable de celle de son principal ministre, le cardinal de Richelieu, avait de l'affection pour les chats. Richelieu, lui aussi, adorait les chats, qui lui tenaient compagnie, et ceux-ci régnaient en maîtres à la cour. Il a possédé jusqu'à 14 chats avec lesquels il jouait chaque matin. C'est lui qui réhabilita le chat en lui redonnant son rôle de dératisateur. Il lui octroya même une mission de la plus haute importance : protéger des rongeurs les trésors de la librairie royale. Peut-être influencé par le cardinal, Louis XIII mit un terme aux persécutions des félins organisées sous son règne par l'Eglise chrétienne.


       aa     aaa
Louis XIII (portrait de Rubens) et le cardinal de Richelieu (Philippe de Champaigne).

Le fils de Louis XIII, Louis XIV, qui règna de 1643 à sa mort en 1715, traînait pour sa part une réputation peu flatteuse aux yeux de ceux qui aimaient les félins : on dit qu'en 1648, alors qu'il n'avait que 10 ans, il dansait autour des bûchers où des chats brûlaient vifs. Son père et Richelieu n'étaient plus là pour défendre la cause féline. A cette période, les canaris, les perroquets et les chiens avaient supplanté les chats à la cour, et ceux-ci restaient confinés aux cuisines.

aaaa
Louis XIV âgé de 10 ans, en habit de sacre (1648).

LE CHAT AU SIECLE DES LUMIERES

Il fallu attendre le XVIIIe siècle pour que le sort des chats s'améliore de façon significative. Louis XV fut sans nul doute le roi qui aima le plus les chats. Il avait pour animal de compagnie un chat blanc qui venait dans sa chambre chaque matin et qui était autorisé à jouer sur la table du conseil royal pendant les réunions. Il ordonna l'arrêt des bûchers de chats à la St Jean, "tradition barbare et primitive"selon lui.

aaaaa
Louis XV

Louis XV se montre bienveillant sous son règne envers un écrivain qui célébra la gente féline en publiant en 1727 le premier ouvrage consacré à l'apologie du chat. Il s'agit de François Augustin Paradis de Moncrif et de son "Histoire des chats". C'est la première tentative de réhabilitation du chat : sous forme de 11 lettres adressées à Madame la Marquise de B, Moncrif décrit de façon savante la renommée du chat à travers les âges. Dès sa parution, le livre est un succès, mais l'ouvrage est violemment attaqué par certains critiques qui ne comprennent pas que Moncrif, avec ce livre érudit, a parodié la pédanterie d'alors. Quelques années plus tard, l'auteur reniera cet ouvrage.

b
François Augustin Paradis de Moncrif

LE XIXè SIECLE :

L'EMPIRE

Napoléon Bonaparte détestait les chats et y était allergique. Sous son influence, le Code Civil définit juridiquement le chat comme un meuble (Livre II, Titre I, Chapitre II, "Article 528 : Sont meubles par nature les animaux et les corps qui peuvent se transporter d'un lieu à un autre, soit qu'ils se meuvent par eux-mêmes, soit qu'ils ne puissent changer de place que par l'effet d'une force étrangère.")

DU CÔTE DES PAPES

Léon XII (1760 - 1829), réputé pour sa bonté, aimait beaucoup les chats. Un chat tabby né vers 1825 au Vatican, prénommé Micetto ("petit minet" en italien), devint son animal de compagnie et compagnon le plus intime, notamment dans les dernières années de sa vie. Le pape donnait audience avec le chat emmitouflé dans les plis de sa robe.
Micetto, après la mort de Léon XII, fut adopté par Chateaubriand, qui était alors ambassadeur de France au Vatican. Le pape lui en avait fait cadeau, mais en précisant qu'il ne pourrait en prendre possession qu'après sa mort. Micetto vécut avec l'écrivain en France, après que celui-ci ait démissionné de son poste d'ambassadeur, et mourut très vieux.
Dans "Les mémoires d'Outre-tombe", Chateaubriand écrit qu'il "cherche à faire oublier [à Micetto] l'exil, la chapelle Sixtine et le soleil de la coupole de Michel-Ange sur laquelle il se promenait, loin de la terre..."

bb
Léon XII

Un autre pape, Pie IX (1792 - 1878), est également réputé pour son amour des chats. Il possédait un chat qui attendait patiemment qu'il ait fini de manger. Quand Pie IX avait terminé son repas, il donnait à son chat un repas spécial qui était servi à sa table.

bbb
Pie IX

LE CHAT COMME SOURCE D'INSPIRATION

Au XIXe siècle, le chat est certes estimé pour son utilité mais il est également apprécié pour sa beauté. Les premières expositions félines ont lieu à Londres (Crystal Palace, 1871).
Il inspire les artistes : écrivains, peintres, etc. Tout au long de ce siècle, il conquiert sa place dans les foyers. Des siècles d'obscurantisme et de cruauté imbécile sont enfin vaincus.

germain-pilon-chat-violet-le-duc

LE CHAT AU XXe SIECLE

Au début du XXe, on retrouve le chat partout : cartes postales, lithographies, affiches publicitaires, etc. Ceci s'est prolongé jusqu'à aujourd'hui (on ajoute les T Shirts, les tasses, les bibelots divers).

 c

Lors de la première guerre mondiale, plus de 500 chats anglais ont été utilisés en France et dans les Flandres pour détecter les gaz toxiques sur le front. Quand un chat s'effondrait, les soldats savaient alors qu'une attaque était imminente.
Pendant la deuxième guerre mondiale, des chats ont également permis de sauver des vies humaines. Ils ont été utilisés à nouveau pour détecter les gaz toxiques et certains d'entre eux pressentaient apparemment les attaques aériennes.

ccc
Un soldat américain nourrit un chat.

Maintenant, le chat vit avec nous, dans les familles, il dort sur les lits. Il est soigné, chouchouté, ses repas sont équilibrés, calibrés, savamment dosés. Il partage notre confort, on s'inquiète quand il disparaît trop longtemps, on est dévasté quand il meurt. Il n'y a pas de doute, "les chiens ont des maîtres, les chats ont des esclaves" (Amanda bell).

 

 

chat

 

 

 

 

Source Internet

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai - Sonia

Publié dans #L'Histoire des chats

Repost 0

Publié le 13 Janvier 2012

Bonjour a tous,

voila qui est de rigueur pour un vendredi 13, un petit article de notre Sonia sur un chat porte Bonheur chez nos amis Japonais, mais qui a conquis le monde,

Le Maneki Neko!

Bonne lecture et Good Luck 

 

 

 

Maneki Neko, le chat porte bonheur


a

 



Le Maneki Neko est une statue de chat très répandu au Japon et je pense très connu en dehors de ce pays. 

Maneki Neko signifie le chat qui appel ou qui invite. On retouve cette statue devant les boutiques ainsi il apporte prospérité à l'établissement. En effet il est censé apporté la clientèle et la bonne fortune avec sa patte levée.

Le chat arriva tardivement au Japon c'est à dire au VIIe siècle. Cet animal est considéré comme un luxe. On retrouve sur des estampes des chats portant un collier rouge avec un grelot. On retrouve également ce collier sur le Maneki Neko, un vestige du passé doré du chat.

Le Maneki Neko est représenté généralement avec la patte gauche levée. Avec cette patte levée il apporte la fortune en attirant de nombreux clients. En revanche on retrouve également le Maneki Neko avec patte droite levée, mais ce qui est plus rare. Ce dernier attire la fortune.

 Plus la patte est levée plus l'attraction est forte.

 

Le Maneki Neko tricolore 

 

 z.jpg

 

 

Le chat est blanc avec des taches noires et rousses.  C'est la couleur la plus populaire car elle est considérée comme un puissant porte bonheur. Cela est certainement du à la rareté de cette couleur auprès des bobtails, la race de chat japonais.

 

Le Maneki Neko blanc

 

 s.jpg

 

 

Le blanc est la couleur de pureté et est la seconde couleur populaire.

 

Le Maneki Neko noir

 

 d

 

 

Il est censé apporté la santé et écarté les esprits maléfiques. Il est populaire auprès des femmes car il est censé éloigné les agresseurs.


Le Maneki Neko rouge

 

 y.jpg

 

 

La couleur rouge est censé éloigné les esprits maléfiques et les maladies.

 

Le Maneki Neko or

 qq.jpg

 

L'or est associé à la richesse.

 

Le Maneki Neko rose

 

 dd

Le rose n'est pas une couleur traditionnel. Elle est associé à l'amour.

 

Le Maneki Neko vert

 hh

 

Le vert est associé à la réussite scolaire et universitaire.

 

 

Les légendes du Maneki Neko

 

 fg

 

Je commence par la légende la plus connue.

Au début de l’Ère Edo (1603-1867), le seigneur Naotaka Ii revenait d'une partie de chasse quand il fut surpris par un orage. Il se réfugia sous un arbre en face d'un petit temple. Sur le parvis se tenait un chat assis qui semblait l'appeler avec sa patte.
Intriqué Naotaka Ii quitta son refuge pour s'approcher du chat qui semblait l'inviter. Il n'était pas plutôt arrivé que la foudre frappa l'endroit exacte où il se trouvait.
Le chat lui avait sauvé la vie. Très ému Naotaka Ii, fit connaissance avec le moine du temple, un brave homme très pauvre qui partageait ses maigres rations avec son chat, Tama.
Ainsi le seigneur devint le bienfaiteur du temple. Le temple finit par prospérer et fut renommé le Temple de Gotokuji.
Quand a Tama, le chat du moine fut enterré avec tous les honneurs dans le cimetière du temple. Et pour se souvenir de son geste noble, il fut inventé le Maneki Neko.

 

images (1)



 
Et voici les autres :

A Tokyo, une geisha tenait une maison de thé nommé "Le chat d'or". Les affaires ne marchaient pas bien et seul un admirateur venait régulièrement savourer une tasse de thé.
Un jour, il lui apporta une importe somme d'argent qu'il avait volé. Puis il se jeta dans la rivière Sumida. Émue et émerveillée par ce geste d'amour, la geisha le suivit dans la mort.
Ce double suicide rendit très populaire la maison de thé"Le chat d'or". L'idée vint aux commerçants de prendre la chat comme symbole de fortune.


Maneki Neko by the count

Un groupe de samouraï passait devant un temple où se prélassait un chat. Alors que les samouraï s'arrêtaient pour le regarder , ce dernier s'assit et les salua avec sa patte. Intrigués les samouraï s'approchèrent du chat. C'est alors que la foudre tomba exactement où ils se trouvaient quelques instant plutôt. Très reconnaissant, ils donnèrent des dons une fois devenu riches.

 

Maneki Neko for Tiffytoxic by KatVanGent


Une courtisane nommée Usugumo, vivait à l'est de Tokyo, avait un chat qu'elle aimant beaucoup.
Une nuit, le chat commença à tirer sur son kimono. Quoi qu'elle fasse il continuait. En voyant cela le propriétaire de la maison close crut que le chat était ensorcelé et le décapita. La tête du chat vola vers le plafond et écrasa un serpent qui s’apprêtait à attaquer.
Usugumo était effondré par la perte de son chat. Un client pour la consolé lui fit faire une statue de bois de son compagnon. Cette statue fut le premier Maneki Neko.

 

images


Une veille femme qui vivait à l'est de Tokyo fut obligé de vendre son chat pour survivre. Très rapidement son chat lui apparut en rêve. Il lui dit de faire sa statue en argile. Elle obéit et vendit la statue. Elle en fit d'autres et les gens les achetèrent. Les statues devinrent très populaires et la veille femme devint riche grâce à ces statues.

 

 

 

itrfe7sj

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai - Sonia

Publié dans #L'Histoire des chats

Repost 0

Publié le 11 Janvier 2012

 Bonsoir!

Ce soir la suite de la chronique de Sonia sur la grande Histoire des chats!

Bonne lecture

 

 

chat-moyen-age

 

LE MOYEN AGE

 

"Le chat n'est "domestique" qu'autant que la chose convient à ses propres desseins. Pour lui, pas de niche, pas de laisse, pas d'ordre qui puisse limiter ses allées et venues."
Sarki (1870-1916)

On appelle Moyen Âge l'époque de l'histoire occidentale située entre l'Antiquité et l'Epoque moderne (qui, elle, couvre la fin du Moyen Âge jusqu'à la Révolution française), soit du VIè au XVIè siècle. Il s'étend donc sur une période de 1000 ans.

téléchargement



L'expression "Moyen Âge" n'a pas de sens en elle-même. Elle vient du latin "medium aevum", qui signifie "âge intermédiaire" ou "âge moyen" d'un homme. Le Moyen Âge est donc un âge intermédiaire entre différentes époques et différents courants artistiques, pendant lequel le chat n'a pas eu la vie belle. Après avoir été vénéré dans nombres de sociétés, le Moyen Âge a fait du chat un animal maléfique investis de pouvoirs effrayants, et persécuté.

 


LA PAPAUTE ET LES CHATS

La religion chrétienne est au coeur de l'histoire médiévale : elle modèle la pensée de cette époque, notamment en raison de la montée en puissance de l'Eglise catholique organisée autour de la papauté de Rome. Les papes au Moyen Âge n'ont pas été bienveillants avec les chats, certains n'hésitant pas à les faire exterminer sous prétexte qu'ils étaient malfaisants et diaboliques.

images (1)

Le renouveau des cultes païens, notamment au XIVe siècle, a contribué à l'extermination des félins. Si les Egyptiens avaient donné au chat une réputation surnaturelle et païenne pour ses mystères, sa grâce et sa beauté, l'Eglise interpréta ces qualités de façon bien différente et accusa le chat d'être la réincarnation du diable. Une bulle papale de 1233 stipula que les chats noirs étaient les serviteurs du Diable. Plusieurs siècles de haine envers les chats s'ensuivirent. En voulant lutter contre les rites païens, l'Eglise inventa le chat démoniaque.

 


L'INQUISITION

Aprés la création de l'Inquisition, ce qui est considéré comme hérésie est constamment élargi et diversifié. C'est ainsi que la sorcellerie est combattue violemment, au prix d'innommables mensonges venus de l'Eglise elle-même. A partir du XIIe siècle en Europe, l'Eglise accuse de nombreuses femmes de pratiques magiques néfastes (sorcellerie) et de satanisme. C'est autour du XIIIe siècle que l'Eglise associe définitivement le chat à la sorcellerie.

159


Le pape Innocent VII (1336 - 1415) exigea une intensification immédiate de la persécution des chats, provoquant une augmentation des décès des félins, dont le nombre atteignit plusieurs millions.

aaa

             
Innocent VII    Innocent VIII

Le pape Innocent VIII (1432 - 1492) a lui aussi sérieusement contribué à l'horreur de la situation. En 1484, il rédigea une bulle papale ordonnant que les sorcières et leurs chats soient brûlés vifs.

images


La cruauté des hommes envers les chats à l'époque de l'Inquisition est sans limite.

 


LE CHAT ET LA SORCELLERIE

Les victimes des procès pour sorcellerie sont essentiellement des femmes qui appartiennent en majorité aux classes populaires. Ces femmes, dont certaines sont accusées de se transformer en chatte lors de leurs sabbats (assemblées nocturnes de sorcières, qui donneraient lieu à des banquets, des cérémonies païennes, voire des orgies), sont torturées, noyées, brûlées sur le bûcher avec leurs chats noirs.

A cette époque, toute personne possédant un chat noir risque de mourir brûlée vive, à moins que le chat ait une petite touffe de poils blancs appelée "doigt de Dieu" ou "marque de l'ange" sur le poitrail.

 


q

Sorcière et son chat noir

Dans ces croyances d'un autre âge, le chat noir était soit la réincarnation du diable, soit celle de la sorcière. Le chat était alors jugé comme une personne et souvent mêlé à des procès de sorcellerie. Dans le procès des Templiers, on mentionne l'adoration de Lucifer qui apparaissait à ses adeptes sous la forme d'un chat.

Les persécutions s'arrêtent au XVIIe siècle. Le Parlement de Paris finit par nier toute réalité aux pactes sataniques et aux maléfices. La persécution des sorcières et de leurs chats a culminé au XVIe et XVIIe siècle et a coïncidé avec la Renaissance et la montée de l'humanisme.

 

1503442966

 

 

LA PESTE NOIRE

Au XIVe siècle, la Peste noire, ou la Grande Peste, pandémie de peste bubonique, ravagea l'humanité : entre 1346 et 1350, au moins un tiers de la population européenne fut décimée, soit environ 25 millions de victimes. Elle resta endémique pendant trois siècles.
Elle se propagea à cause des puces du rat. Malgré les croyances de l'époque, le chat ne jouait aucun rôle dans la transmission de la peste. En revanche,comme il était massacré, la maladie se répandit davantage. Si l'on n'avait pas accusé à tort le chat d'être responsable de la peste, l'épidémie n'aurait pas duré aussi longtemps. Le lord-maire de Londres, par exemple, appela au massacre de tous les chats, facilitant ainsi sans le savoir la propagation de la maladie.

 

s
Souffrance d'une maisonnée frappée par la peste.
On ignore si le chat (en bas à droite) a été tué par la maladie ou parce qu'on
le tenait pour responsable.

Le seul animal qui n'était pas soupçonné alors était le rat (alors qu'il était depuis longtemps associé à la peste en Orient). Les paysans qui, malgré les risques encourus, avaient conservé des chats, échappèrent à l'épidémie, les chats ayant éloigné les rongeurs.

 

 

 


w

Ce détail d'un manuscrit du XIIIè siècle montre des chats dératiseurs.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai - Sonia

Publié dans #L'Histoire des chats

Repost 0

Publié le 4 Janvier 2012

 

Bonsoir à tous!


 

Ce soir la suite de notre Chronique sur l'Histoire des chats...La Grèce et la Rome Antique


Bonne lecture....... instructive, nest ce pas?


Merci Sonia!

 

 

 



LES GRECS ET LES ROMAINS

 

 

"Le chat n'est animal que sur le plan technique, sachant qu'il est divin."

 
Robert Lynd (1879-1949)

 

chat-grece-antique



Chez les Grecs, à l'époque d'Hérodote, ce sont les serpents et les furets qui protègent les


récoltes de blé.

chat grec


Les Grecs n'ont pas besoin de chats. Ce n'est que vers la fin du 1er


siècle après JC que le chat connaît une certaine popularité en Grèce, suite à


l'invasion romaine.


ChatsGrecs002



Les premiers chats domestiques arrivèrent en Europe par voie maritime sur les navires


phéniciens aux environs de 1600 avt JC.


Chat-Grece-AthenienGrec


Les possesseurs de chats étaient alors quelques riches citoyens de Grèce, de Crête et d'Italie.


Les Grecs n'ont jamais donné aux chats la place que ceux-ci occupaient en


Egypte.

1255820118rvRMp5

 

Les petits félins étaient parfois choisis comme animaux de compagnie, et on en


appréciait l'utilité, mais le chien était plus populaire. Il semble que le chat était considéré


comme un cadeau de prix venu d'Egypte.


Grece-CP4-8-Mosaique


Les Grecs l'appelèrent d'abord "ailouros" ("qui remue la queue") puis "katoikidios" ("domestique").


Progressivement, le chat su se faireapprécier.

sites-historiques-delphes-grece-1338457643-1113330


Esope l'associe à la beauté et à l'Amour et par extension, à la forme féminine.

 

Grece-CP4-7-chat-mykonos



PLUTARQUE


Les écrits de Plutarque ont beaucoup influencé les écrivains européens, notamment les


anglais (Shakespeare) et les français (Montaigne, La Boétie, Rabelais, Rousseau), qui se sont


particulièrement inspirés de ses oeuvres morales. Voilà comment Plutarque parle du chat


dans une de ces oeuvres :


Le chat symbolise la lune, à cause du pelage tacheté, de l'activité nocturne et de la fécondité de cet animal : on dit qu'il met au monde d'abord un petit, puis deux, trois, quatre, cinq et qu'il en a ainsi un de plus chaque fois, jusqu'à sept, si bien qu'en tout, il mettrait au monde vingt-huit petits, autant qu'il y a de jours dans une lunaison. Cela n'est peut-être qu'une fable : mais la pupille de l'oeil du chat semble bien s'arrondir et se dilater à la pleine lune, rétrécir et se contracter pendant le décours de cet astre.

"Isis et Osiris", Oeuvres morales
Tome V, 2è partie, Les belles Lettres, traduit par C. Froidefond, 1993.

 

3507420670 334e4c6dd4 z

 

Les Romains, qui cotoyaient les Egyptiens, étaient par contre impressionnés par le chat.


Apprécié là encore pour sa beauté et son indépendance symbolisant la liberté, le chat est


associé à Diane chasseresse, dont le culte fut assimilé à celui de Bastet, la déesse chatte


d'Egypte.


a


"Diane de Versailles" - statue d'Artémis(équivalent Grec de Diane).


Copie romaine d'époque impériale (Ie - IIè siècle de notre ère) d'un original Grec en bronze


attribué au sculpteur athénien Léocharès (IVè siècle av JC).


Louvres, Paris - Photo : Jastrow (2005)

 

0a794674-3a1a-4dcb-8d93-870b0c2d175a

 


Au départ, seules les familles romaines les plus riches possédaient des chats, puis l'usage


d'avoir un chat se répandit dans tout l'empire et dans toutes les couches de la population.

 

39347473 117821a005



Le chat était l'un des compagnons les plus appréciés des soldats romains, qui


les emmenaient partout avec eux tout au long des conquêtes impériales.



  Certaines légions romaines arboraient son effigie sur leur bannière.


Les soldats rentrant en permission offraient fréquemment un chat à leur famille.

 

800px-Cat mosaic


Tandis que l'empire romain s'étendait, le chat a investi le nord de l'Europe.


Il est apparu en France au 1er siècle après JC, apporté par les romains.


A la fin du Ve siècle après JC, le chat domestique est bien implanté dans toute


l'Europe.

roman cat


Cette carte montre l'étendue de l'empire romain

 

z


Jules César détestait les chats, et ne supportait pas leur présence.


Il semble qu'il les craignait.

 

 

putelat-pierre-griechische-katze-9979046

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai - Sonia

Publié dans #L'Histoire des chats

Repost 0