Articles avec #le comportement tag

Publié le 30 Mars 2013

Changement d'heure,

les chats peuvent y être sensibles.

 

 1

 

 

 

Dans les années 70, la France a notamment réintroduit l'heure d'été, en réponse en partie à la crise pétrolière. 

 2

« L'horloge biologique ne se règle pas aussi aisément qu'une horloge mécanique ou électronique. Cette horloge est située dans le cerveau et est commandée par des facteurs chimiques, comme la fameuse mélatonine, un dérivé de la sérotonine, et par des facteurs extérieurs, comme l'alternance de jour et de nuit », explique le docteur Joël Dehasse, vétérinaire comportementaliste. 

 

Si à une époque où ils n’étaient pas domestiqués, les chats chassaient dès que nécessaire, s’adaptant aux besoins selon leur survie, il n’en est plus de même chez nos animaux domestiques de nos jours. 

 

 

 3

Certains, et tous les maîtres proches de leurs compagnons s’en rendent bien compte, les chats sont réglés comme des horloges, c’est le cas de le dire ! Ainsi, pour eux, lorsque l’on perd une heure de sommeil comme ou lorsque l’on « gagne » une heure de plus, cela les perturbe plus ou moins. 

Pour eux, l’heure de la gamelle reste la même ! « Ces routines sont apaisantes », précise encore le docteur Joël Dehasse. Alors, comme pour les jeunes enfants où cela peut poser problème, il faut parfois petit à petit habituer nos compagnons à ce changement. 



Les Suisses ont d’ailleurs observé, notamment dans le domaine agricole, durant la Deuxième Guerre mondiale, en 1941-1942, que les vaches pouvaient difficilement être traites une heure plus tôt ! Un referendum a lors été lancé dans ce pays et un vote populaire à répondu à 52 % par « non », le 28 mai 1978, à ce changement d’heure. 


4

Aujourd’hui, les critiques sur ce changement d’heure demeurent. Et ce n’est pas faire de l’anthropomorphisme à outrance que de penser aussi à nos animaux. Mais il faut s’adapter, c’est un fait : donner sa gamelle au chat en avance sous peine qu’il râle… de toutes les façons, il va nous le rappeler. 

 

 

« Moi j'ai un sacré coup de mou depuis le changement d'horaire. »

changement-heure.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai - Sonia

Publié dans #Le Comportement

Repost 0

Publié le 15 Janvier 2013

 

 mim attaque

 

 

La folie avérée chez le chat ? ça existe ?

Et oui, cela existe, bien qu’elle fasse partie des nouvelles pathologies du chat : elle représente environ 2 pour 1000 chats.

Dans la nature, un tel chat ne survivrait pas. Il y a 50 ans, quand les humains laissaient les chats se débrouiller avec leurs petits, la sélection se faisait naturellement : les chattes repoussaient les chatons « atypiques » de la portée. Parfois, elle laisse grandir pour sacrifier le chaton au moment du sevrage, afin de servir de leçon aux autres. Mais à présent, on fait "vivre" tous les chatons : une chatte ne veut pas allaiter un petit ? On se jette sur le biberon, le lait maternisé, et hop ! On se retrouve avec certains chats malades par la suite et parfois des cas plus sévères, voir dangereux pour les humains.

 

 chaton


Le 1er cas que j’ai rencontré avait lacéré une personne handicapée en fauteuil pendant que sa fille faisait les courses, en rentrant la maman avait un œil crevé la poitrine lacérée et le visage en lambeaux... La fille ne voulait pas euthanasier cette petite chatte de 3 ans si gentille et câline. Elle ne s’entend pas avec les 4 autres chats de la maison, elle est toujours isolée du groupe, les autres crachent et griffent quand elle approche, la pauvre petite fait peine… Mais parfois, elle perd la raison, saute sur tout ce qui bouge et rentre dans une sorte de transe. Ce jour là, le fauteuil de la maman a bougé, la chatte étant dans cette sorte de transe, s’est sentie attaquée et elle a sauté sur le fauteuil dévisageant la pauvre femme. Les 5 fois précédentes, c’était la fille de 40 ans qui avait subit les assauts de la minette. Aucun traitement, la seule issue est l’euthanasie ; il serait irresponsable de placer un tel chat s’il tombait dans un foyer avec enfants ce serait une catastrophe. Elle a du finir par la faire endormir, les attaques occasionnelles dans un premier temps, devenaient quasi hebdomadaires.

 

 combat1

 

Le 2eme cas rencontré : encore une chatte de 3 ans. Elevée au biberon, elle a toujours griffée et mordue. Depuis 2 ans environ elle attaque la dame ; elle semble dans le vague et là au moindre bruit, elle attaque. Le mari arrive à calmer la minette avec la voix, sa femme a eu droit à 3 séances de points de sutures en 2 ans. Et 4 fois, elle a pu se soigner elle-même.

Mais là, un bébé arrive, et le refus d’euthanasie se trouve remis en cause. Les maîtres décident d’attendre pour lui laisser une chance. 3 semaines plus tard, appel téléphonique, madame enceinte de 4 mois vient de faire une chute suite à l’attaque de la chatte, les bras lacérés, en rentrant des urgences, monsieur a décidé, il a emporté la minette chez le vétérinaire, il a eu très peur pour sa femme et a imaginé le pire avec son bébé à naître.

 

chat bebe fillette lait paille-78044


On ne sait pas grand-chose sur le développement de cette folie, vraisemblablement pas héréditaire. Le chat reste des heures à fixer le vague, sursaute facilement et fait des crises d'agressivité qui durent plusieurs heures voir jours, avec une attaque sur humain ou autre animal de la maison, souvent le même sujet à chaque attaque.

C’est un chat qui ne s’intègre pas avec les autres chats de la maison ou du quartier, toujours à l’écart, les autres le fuient ou le chassent. Si on a l’occasion de voir plusieurs chats face au chat atteint de cette pathologie, on notera qu’ils ne l’affrontent jamais seuls, mais au moins à 2, sinon, ils fuient : en effet, le chat fou n’a aucun code aucun repère, et ne sera pas loyal lors d’une bagarre les autres le sentent et ne supportant pas que des règles établies soient bafouées préfèreront partir que de raisonner l’irraisonnable !

Dans une étude faite il y a plus de 10 ans par des vétérinaires, ils parlent de chats « déconnectés », le mot est juste ces chats n’ont aucune valeur, aucun respect, ils vivent dans leur monde, leur bulle, et si la réalité revient à eux, ils attaquent…

Ils balancent la tête en marchant, tournant en rond comme un lion en cage, miaulant ou feulant.
Ils ont aussi tendance à chasser leur queue, ou des proies imaginaires pendant des heures.

Ils se replient sur eux même devenant apathiques le regard « ailleurs ».

Boulimiques ou anorexiques, buvant beaucoup ou pas assez ; on peut constater un déficit de comportement  physiologique, en fait ce chat ne peut stopper son activité… tout simplement. Il en va de même de la propreté, évitant la litière faisant sous eux ou dormant dans leurs excréments, ils ne font pas l’association besoins = recouvrir.

La toilette devient obsessionnelle ou presque absente.

Ils ne réagissent pas ni aux caresses, ni aux mauvais traitements. On peut leur faire mal sans qu’ils bougent ou tentent de fuir.
Ils n’agissent en fait jamais avec mesure et modération…

Les crises surviennent vers 18 mois, et se rapprochent de plus en plus avec une violence exponentielle... vers 3 ans on arrive à une crise par mois et si le chat reste "en vie" il arriverait à des crises quotidiennes vers 5 ans.

Ils sont écartés de la reproduction par leurs congénères, qui les fuient le plus possible.

On trouvera des symptômes bien plus prononcés chez le chat qui reste seul toute la journée et s’ennuie, l’ennui aggraverait la maladie. Au retour les maîtres deviennent des proies vivantes : attaques des mollets par exemple est chose courante.

On a vu certains de ces chats se noyer en buvant par exemple…

Il est à noter qu’entre les crises le chat semble avoir un comportement normal, demander des câlins par exemple.

Le chat est ingérable et n'entend pas ce qu'on lui dit, ne reconnait aucune odeurs, rien ne l'arrête. La seule personne qui peut le stopper est la mère de substitution qui avec sa voix peut le ramener à la réalité, si ce n'est pas la personne attaquée... 
Bref, aucune chance de pouvoir vivre tranquille avec un chat fou, et le placer serait irresponsable. Imaginez que vous vouliez donner une chance à un tel chat, que vous appreniez dans les mois qui suivent qu’il a tué un chat, un chien ou blessé gravement un enfant ? Vous vous sentiriez coupable à juste titre. Un vétérinaire ou un comportementaliste pourront confirmer le diagnostic et éventuellement tenter un traitement qui s’il s’avère efficace pourra donner une réelle chance au chat. Dans le cas contraire, je ne suis pas pour l'euthanasie pour un rien, mais là je la recommande vivement.

 

1704808-close-up-d-39-un-nez-d-39-un-chat

 

A noter : la liste des symptômes de la folie n’est pas exhaustive, de plus un seul symptôme voir 2, ne signifient pas pour autant que votre chat est fou, seul une accumulation de faits peut nous pousser à confirmer la folie.

 

 

 

Marie-Hélène Bonnet

www.comportement-chat.com

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai

Publié dans #Le Comportement

Repost 0

Publié le 12 Janvier 2013

 

 

 

 

idees-recues1

 

 

 

 

 

CAM 0204

Le siamois est méchant :

Pas du tout, le siamois est même un chat calme et doux. Bien sûr si on l’agresse il se défend. Sinon son caractère est assez proche de celui du chien, il peut apprendre quelques tours, il parle beaucoup, il suit son maître et est expressif. Cette idée vient du fameux film « Belle et le Clochard » de Disney, où l’on voit les 2 siamois de la maison persécuter la pauvre chienne. Disney a pris ces chats en caricaturant ce côté « méchant » que donne leur aspect pointu. Le côté antipathique du siamois moderne, très angulaire a desservi leur réputation. Et de ce fait tous les colorpoints sont devenus des « chats méchants » pour le grand public. Disney a tenté de redresser la barre en rendant les lettres de noblesse aux siamois, avec « L’Espion aux pattes de Velours », mais le mal était fait, et le brave Siamois Thaï à l’air débonnaire n’a pas aidé ses camarades modernes…

 108 1233

Il ne faut pas toucher un chaton avant 1 mois :

On pense qu’une mère rejettera ses chatons si elle sent notre odeur sur eux. C’est faux, et surtout cela rendra les chatons « sauvages » et craintifs. Un chaton doit être manipulé du jour de sa naissance, tous les jours. Ne serait ce que pour contrôler qu’il va bien, l’habituer à se faire manipuler, toucher, caresser le met en confiance envers les humains. La chatte ne rejettera pas ses petits si l’odeur de ses maîtres est dessus, souvent même on voit une chatte déposer un petit dans les mains de son maître, en guise de confiance et d’offrande. Un chaton jamais manipulé avant sa sortie du nid n’acceptera pas d’être mis sur le dos, qu’on lui touche le ventre ou les oreilles. Ce qui peut poser problème en cas de soins ou de visite chez le vétérinaire.

 

013 

 

Le chat est dangereux avec un bébé qu'il risque d'étouffer :

On dit aussi que le chat vole le souffle du bébé. On voit de suite l’ampleur de la croyance populaire moyenâgeuse, expliquant une sorte de mort subite du nourrisson en la mettant sur le dos du chat, animal satanique à cette époque. Le chat ne vole le souffle de personne ! Avec le temps o, a remplacé le vol du souffle, par l’étouffement. Les cas de décès causés par un chat chez un nourrisson est quasiment nul, et toujours accidentel, au même titre que l’asphyxie avec une couverture ou une peluche. Malgré tout le mythe est tenace, et prend sa source dans la méconnaissance de la mort subite du nouveau né jusqu’aux années 70. Les chats aimant les endroits chauds et douillets, ainsi que l’odeur du lait, ils dorment souvent dans le berceau de bébé, sans pour autant lui passer les pattes autour de la gorge, où se coucher dessus pour le tuer. De là à justifier le décès du bébé par la cause du chat, il n’y avait qu’n pas vite franchit 

108 1155

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai-

Publié dans #Le Comportement

Repost 0

Publié le 26 Décembre 2012

 

idees-recues1

Les chats peuvent voir dans le noir total :

L’anatomie de l’œil du chat fait qu’il voit comme en plein jour avec la seule lueur des étoiles. En effet, il a beaucoup de bâtonnets dans l’œil qui amplifie une lueur. De jour, le chat est handicapé et souvent aveuglé, sa pupille est presque fermée pour s’ouvrir au maximum le soir ou la nuit. Mais s’il n’y a aucune lueur, pas même une étoile, le chat est aveugle. D’ailleurs le seul moyen de stopper 2 chats qui se battent est de les mettre dans le noir total !

 

46

 

 

 

Le chat à besoin d'amis :

C’est bien une idée humaine que de penser que les autres espèces vivent sur notre modèle, avec des contacts sociaux, et des relations. Par anthropomorphisme on contraint le chat à vivre en communauté, alors qu’ancestralement, c’est un animal solitaire qui ne tolère pas ses congénères sur son territoire. A l’opposé, le chien, animal de meute, pour des raisons pratiques et contraignantes restera seul, alors qu’il ne devrait pas. Le chat seul ne s’ennuie pas, un autre chat est une compagnie qu’il accepte pour votre plaisir mais pas pour le sien !

 

Dada (3 ans) et Fafa (9 mois) 

Quand le chat fait pipi faut lui mettre le nez dedans :

Quand la chatte éduque ses petits, elle leur fait voir ce qu’il faut faire. Si on montre une flaque d’urine à un chat on lui demande d’en refaire une ! Ce qui marche chez Médor ne fonctionne pas sur Félix !! Crier sur un chat aura le même effet, lui faire recommencer sa dernière bêtise. On ne gronde jamais un chat, on ne lui met pas le nez dans ses erreurs, et on ne le frappe pas non plus, sinon il ne faudra pas s’étonner de revoir les même erreurs refaites tous les jours. Combien de chats finissent en refuges à cause de ça ?

45164

 

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai

Publié dans #Le Comportement

Repost 0

Publié le 17 Décembre 2012

Idées reçues 2

idees-recues1

Le chat retombe toujours sur ses pattes :
C’est vrai et c’est faux aussi. Tout dépend de la hauteur de laquelle le chat tombe. Bien sûr, une chute de 7 étages serait fatale, Mais une chute de quelques dizaines de centimètres ne serait pas bien non plus. L’équilibre du chat se fait grâce à son oreille interne. L’oreille interne du chat travaille très vite, et permet au chat de se placer dans la bonne position pour « atterrir ». Mais aussi rapide soit-elle, il faut le temps matériel de se mettre en place, un chat qui tombe d’une chaise sur le dos n’a pas le temps de se redresser ! Ni trop haut ni trop bas, notre chasseur peut faire des sauts de plusieurs mètres sans vaciller. C’est aussi cette oreille interne qui fait miauler le chat en voiture, elle se fatigue vite et n’est pas faite pour travailler longtemps, du coup cela devient pénible pour le chat, et il se plaint !

 retombe-sur-ses-pattes.jpg

Une chatte préfèrera rester avec un de ses petits :

C’est sûrement de toutes les idées reçues la plus fatale. Le chat est un solitaire, il peut accepter de vivre en communauté, avec quelques copains, mais s’ils sont de sa famille, cela se complique et va contre la nature profonde du chat. La chatte va éduquer ses chatons pendant 3 mois, puis quand elle n’a plus rien à leur apprendre et qu’il est temps qu’ils volent de leurs propres ailes, elle va les rejeter, ce qu’on appelle le sevrage psychosocial. Passé cette phase, elle ne les acceptera plus auprès d’elle. Si on force la nature, on verra des disputes, voire des fugues de l’un des deux. Et en période de chaleurs/reproduction, les rivalités seront encore pires. Attention de bien réfléchir avant de garder un chaton de votre belle puce !

 

tétée

Le chat craint l’eau :

La plupart des chats n’ont pas peur de l’eau, voir même ils aiment ça. Les chats dans la nature pêchent, le chat du Lac de Van, par exemple, plonge et va pêcher régulièrement !
Bien sûr un chat n’aime pas être contraint de faire ce qu’on lui impose. Si on le prend pour le plonger dans un bain moussant, il peut se retourner. Ce qui ne l’empêchera pas quelques minutes plus tard de venir récupérer les gouttes qui tombent de la pomme de douche !
Certains pensent qu’un petit jet d’eau quand le chat fait des bêtises peut l’éduquer : cela ne fait que traumatiser le chat, si quand vous faites une erreur on vous jette un verre d’eau à la figure, vous ne l’apprécierez pas, mais cela ne vous empêcherait pas d’aller à la piscine ensuite ! Le chat ne craint pas l’eau, le chat n’aime pas être contraint ou humilier, comme nous.

Chatterie-du-jardin-de-vermois 0007

Les moustaches coupées ne repoussent jamais :

Les moustaches, appelées vibrisses, servent à plusieurs choses chez le chat : mesurer un passage. En effet les vibrisses représentent la largeur totale du chat, elles servent de « gabarit ». Mais elles perçoivent aussi les vibrations de loin, le moindre mouvement est perçu, et le chat connaît le déplacement de ses proies même sans visibilité. Une chatte coupera les moustaches de ses chatons pour éviter qu’ils ne partent trop loin du nid familial. Si on les coupe, elles repousseront, mais en attendant le chat peut hésiter à passer un obstacle, et sera un peu « pataud ». Il peut aussi se cogner et sembler craintif, ne sentant pas arriver un jouet par exemple. Il ne faut pas les couper, mais elles peuvent tomber seules, et repousser, dans ce cas elles ne tombent pas toutes ensembles, ce qui ne handicape pas le chat !

 

 

 

Nina bella

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai

Publié dans #Le Comportement

Repost 0

Publié le 13 Décembre 2012

Restons modeste appelez moi simplement Dieu !

 

00

 

Souvent on dit « Quand on nourrit un chien il nous prend pour un Dieu ; quand on nourrit un chat c’est normal il est notre Dieu »

 

Tout est dit ou presque ! Le chat ne voit que par lui, ce qui l’entoure n’est là que pour son bon plaisir, ou pour son désagrément, mais jamais pour rien.

Toujours propre et élégant, on vit des défilés de mode en direct en voyant un chat passer fièrement pour aller grignoter 3 croquettes…

 

Même en faisant sa toilette ou au réveil le chat agit avec grâce élégance et charme. Son principal atout : le charme ! Un regard triste, un petit miaulement désespéré et nous cédons à ses demandes, normal comment résister à Dieu et à ses désirs ?

 04 IMG 0922 (2)

Il ne faut pas perdre de vu que pour le chat, la notion de travail n’existe pas : vous partez chasser pour LE nourrir, vous le caresser quand il le demande pour vous faire plaisir, mais seulement s’il le décide, sorte de récompense pour le serviteur dévoué que vous êtes.
Un chien jouera si vous l’y invité, répondra à vos demandes de caresses, et obéira à toutes vos demandes, le chat, lui, il n’obéit pas, il provoque le jeu, il demande la caresse, il suggère le repas !
Si on lance le jouet préféré et qu’il ne veut pas il ne cèdera pas pour autant.
Encore une fois, il accepte de vous faire l’immense plaisir de sa compagnie, il ne faudrait pas en abuser…

Et s’il arrive que le chat soit mis à mal par la vie : autre animal, enfant, moins de temps à lui accorder, et qu’il se sente destitué de son piédestal, il ne lui reste plus aucune raison de se donner en spectacle. Il se repliera sur lui, se cachera, ne jouera plus, ne sera plus aussi demandeur de câlins… il peut même tomber en pré-dépression s’il se sent mis au second plan, remplacé par une nouvelle idole dans votre vie et dans votre cœur.

 40001 1365143374038 641939 n

Il perd ainsi sa raison d’être. Il ne faut jamais sous-estimer l’image que le chat a de lui-même et ne pas le négliger. Surtout si un autre animal arrive, il faut toujours privilégier le plus ancien, lui faire voir qu’on l’aime toujours pour ne pas dire qu’on le vénère toujours autant ! La jalousie s’installerait vite dans le cas contraire, pouvant poser de gros problèmes.

Il faut donc anticiper et préparer tous les changements dans la vie du chat et dans la votre : préparez l’arrivée d’un enfant avec lui, préparez l’arrivée ou le départ d’un habitant de la maison, un départ en vacances, un déménagement, et surtout, SURTOUT, l’arrivée d’un second chat ou autre animal ! Transferts olfactifs bien sûr, seront la base, mais respect de la « hiérarchie », qui en réalité chez le chat est une forme de priorité à la ritualisation, en faisant toujours passer les premiers arrivés en priorité.

 Evreux 2010 005

Je vais devoir arrêter là, un Dieu me demande un câlin, je ne saurais décemment pas lui refuser !

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai - Marie- hélène

Publié dans #Le Comportement

Repost 0

Publié le 6 Décembre 2012

 

 

idees-recues1

 

 

 

 

Idées reçues

 CHATONS 5

Le chat est sevré à 2 mois :

Faux : le chaton est sevré alimentairement à 2 mois, mais confieriez vous une voiture et un appartement à un pré-ado qui sait s’alimenter et se laver seul ? La chatte a encore tant de choses à apprendre au chaton, notamment les limites de sociabilisation. Un chat sevré à 3 mois ne mordillera pas ! Une fois l’éducation terminée, vers 14 semaines, la chatte vous fera savoir que les chatons sont prêts, elle les rejettera de façon claire. C’est à ce moment là que vous pourrez placer (ou adopter) le chaton, sans risques de troubles comportementaux une fois adulte (pipis hors litières, morsures, griffures, réveils nocturne, et autres joyeusetés). A noter qu’un chat mal sevré socialement ne reconnaitra pas l’autorité humaine, et ira même parfois jusqu’à la repousser prenant la place de « dominant » du territoire.

 Eden 20 mois[1]

Le chat a besoin de sortir :

Faux : un chat qui n’est jamais sorti n’en ressentira jamais le besoin. Un chat qui a longtemps vécu dehors demandera à sortir, c’est logique, son territoire est agrandit par une partie des alentours de la maison. Un chat qui sort a une moyenne de vie de 4 ans, un chat qui ne sort pas, 18 ans. On ne pense pas forcément aux dangers autres que voitures mais le poison, la chasse, le vol, le chat qui se piège lui-même dans un local fermé, les blessures, les maladies transmissibles, etc.
Un chat d’intérieur n’a pas besoin de sortir s’il a tout ce qu’il lui faut à proximité : nourriture à volonté, eau fraîche, litière propre, coin repos, coin jeux, de l’amour et des caresses. Un chat qui demande à sortir subitement ne trouve plus son bonheur dedans : il faut chercher ce qu’on a pu oublier. Certains chats habitués à sortir avec l’âge sortent moins ne les forcez pas !

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai - Marie-Hélène

Publié dans #Le Comportement

Repost 0

Publié le 14 Novembre 2012

Les fleurs de Bach
Par Marie Hélène Bonnet

 

71097609 

Les fleurs de Bach sont des élixirs extraits de fleurs ou de bourgeons. Elles sont 39, dont une qui est le mélange de 5 fleurs différentes. Le docteur Edward Bach les a mises au point de 1930 à 1936. Chaque fleur a des spécificités propres.

Elles n’agissent que sur les émotions, les ressentis, les impressions du vécu.

Leurs vertus sont mesurables de façon vibratoire d’un être à l’autre mais ont maintes fois été constatées. 

Elles permettent de retrouver une paix et un équilibre intérieur, favorisant ainsi la thérapie comportementale, en atténuant le stress et l’angoisse, la domination, le manque d’entrain, etc.

Adaptées aux humains, leur potentiel a vite été appliqué aux animaux et aux végétaux.

Chaque élixir ayant sa propre action, des combinaisons sont possibles, mais ne doivent pas dépasser 6 fleurs, seuil au-dessus duquel elles n’agissent plus.

Certaines combinaisons peuvent avoir une action différente que celles définies. Il faut donc être prudent avant de les associer. Diluées dans de l’alcool, elles ne perdent pas leurs actions.

Il est préférable de les conserver au frais.

Elles peuvent être administrées directement dans la bouche ou diluées dans l’eau de boisson ou la nourriture.

Ne présentant ni contre-indication, ni toxicité, ni accoutumance, elles peuvent être administrées sur le long terme, et quelque soit le traitement qui peut être prescrit en parallèle par le vétérinaire.

Ainsi elles peuvent accompagner un animal condamné jusqu’à la fin de sa vie pour lui apporter un maximum de confort mental et de sérénité.

Elles lui apportent une aide considérable pour éliminer un stress ou une angoisse sur un animal sensible à son environnement si ce dernier est modifié.

Elles ne doivent en aucun cas être prises au hasard, et ce qui fonctionne sur l’humain fonctionne différemment sur l’animal. En tout cas, ne pas faire de combinaison sans avis préalable. Ces élixirs sont un excellent moyen d’agir naturellement sur le confort mental de son animal, sans effet secondaire.aDans le cas où vous pensez que votre chat aurait besoin de fleurs de Bach, consultez un spécialiste avant tout, il établira avec vous le protocole le plus adapté.

 2385384-3341222

Marie-Hélène Bonnet

Comportementaliste du chat, spécialiste en fleurs de Bach.

www.comportement-chat.com

0625824879

contact@comportement-chat.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai

Publié dans #Le Comportement

Repost 0

Publié le 31 Octobre 2012

Comment bien choisir son thérapeute comportementaliste ?

pre salem

 

Dans notre société, nous nous entourons de plus en plus d'animaux de compagnie.

L'attention et l'amour que nous leur portons nous font parfois oublier leur vraie nature. De ce fait, nous leur donnons une place et une éducation qui peuvent leur faire perdre leurs repères. De là peut naître une anomalie du comportement.

Nos attentes à leur sujet peuvent aussi créer un trouble. Soit cette attente n'est pas perçue, soit elle est au-dessus de leurs capacités. Un animal reste un animal et ne peut être comparé à un humain, surtout dans son éducation.

Pour cela, on peut avoir recours à un comportementaliste, un psychologue du chat.

La plupart du temps, une étude de l'éducation et du mode de vie, une modification d'attitude de la part du ou des maître(s), suffisent à faire revenir les choses à la normale.

14761 1175576868374 1196667154 30440950 4839622 n

Les premiers pas vers ce retour à la normale est l'acceptation par le maître de ses erreurs, et le plus difficile du travail est bien là ! (j'en sais quelque chose, quand j'ai fait appel à une comportementaliste pour mon chien il y a quelques années, je refusais d'admettre que ma façon de faire pouvait être la cause de mes problèmes relationnels avec mon chien). Une fois cela admis, le rapport maître/animal peut reprendre un cours acceptable et plus vivable pour tous sans pour autant moins aimer son chat, ou passer moins de temps avec lui, au contraire même ! Ce moment redevenu agréable pour tous, se prolongera.

Vous pourrez alors partager de nombreuses années de bonheur et d'amour dans le respect du mode de vie de chacun.

 a

Beaucoup de comportementalistes du chat sortent d'écoles spécialisées. Ces écoles proposent des cours sur 2 années, principalement basés sur le mental du chien, puis en fin de deuxième année, on étudie quelques jours le chat.
Les élèves s'installent avec un joli diplôme non reconnu par l'état, et traitent chats et chiens. Ces personnes croyant bien faire, appliquent ce qui leur a été appris, et font énormément de dégâts sur les chats.

J'ai entendu parler d'un confrère qui avait recommandé de frapper un chat malpropre et de lui mettre le museau dans ses excréments. Ça marche très bien sur le chien, mais sur le chat, cela revient à lui dire "tu n'as pas fait assez !" Il va donc s'empresser de recommencer tous les jours. Quel beau résultat pour une centaine d'euros !

 

dyna01

 

On apprend à ces comportementalistes qu'il faut voir en cabinet l'animal pour estimer son état. Sur un chien, c'est parfait, sur un chat, on ne verra rien à part un animal perturbé par le trajet et les odeurs inconnues qu'on lui inflige ! Certains se déplacent, moyennant finances, à votre domicile pour évaluer l'état d'esprit de votre chat : avez-vous déjà vu votre chat en présence d'inconnus agir comme d'ordinaire ? Certainement pas ! Vous avez donc payé pour rien cette visite. Un chat se consulte UNIQUEMENT par téléphone, et après avoir rempli un long questionnaire qui aidera le thérapeute à comprendre le mécanisme du problème et à le démonter pour ramener les choses à la normale.

l


J'ai du intervenir souvent après les ravages commis par ces comportementalistes, qui ne se rendent pas compte de leur incompétence envers le chat, et qui s'imaginent être plus qualifiés parce que détenteur d'un diplôme inutile, coûteux, et non reconnu par les autorités !

tena05


Restons réalistes et remettons les choses à leur place :

- Le vétérinaire soigne le physique de l'animal, il ne connaît en aucun cas son mental et sa façon de raisonner, seule sa physiologie peut être soignée

- Le comportementaliste chiens et chats  a appris comment raisonne un chien, et applique les mêmes théories d'une espèce à l'autre créant ainsi des troubles encore plus importants

 

ursie10

- Le comportementaliste du chat, qui ne connaît que cette espèce, et qui raisonne en "chat", qui vous sortira de votre problème pour 30 à 60 euros maximum, en fonction du nombre de suivis à réaliser, et une étude approfondie du cas de votre chat. Le tout doit être fait par mail, téléphone, et fax uniquement. Un suivi doit être assuré gratuitement après l'élaboration de la thérapie pour vérifier que tout se déroule normalement dans le cadre d’une consultation de base, sans suivis réguliers. Un bilan fait par un vétérinaire pour éliminer toutes causes médicales sera peut être demandé, en fonction du trouble. Il vous sera éventuellement demandé une mise en contact avec le vétérinaire si certaines molécules s'avèrent nécessaires, que lui seul peut prescrire. Des fleurs de Bach, de la phytothérapie ou de la naturopathie peuvent vous être recommandées. En aucun cas de l'homéopathie, réservée aux vétérinaires spécialisés. Attention la phytothérapie et la naturopathie dépendent de diplômes spécifiques, on ne s’improvise pas naturopathe en ayant lu quelques ouvrages sur la question. En effet, prenons l’huile essentielle d’orange, qui calme l’humain et l’apaise, chez le chat elle a des propriétés répulsives. Ce qui fonctionne chez l’humain ne fonctionne pas forcément de la même manière sur les animaux. Il suffit de voir les effets néfastes du paracétamol sur les animaux pour comprendre !

ursiejoue


RESTEZ VIGILANT pour la santé mentale de vos animaux, et pensez à demander à votre thérapeute s'il a un diplôme, s'il vous répond par la positive, ne donnez pas suite !

Un comportementaliste spécialisé du chat a étudié seul, sur recommandation d'un confrère, et a lu des dizaines d'ouvrages spécialisés sur l'éthologie du chat. Il a appris à penser chat, à réagir chat, et à comprendre le problème avant même que vous finissiez de l'exposer !


La plupart des comportementalistes sortent de ces écoles pour chiens.

Ils se regroupent sous un label de qualité afin de se faire valoir, et de se faire croire qu'ils ont la connaissance. Ils renient les véritables thérapeutes du chat. Chaque mois, de nouvelles écoles, de nouveaux labels, de nouveaux regroupements, de nouveaux cours se créent, toujours sans aucune valeur légale, toujours aussi chers, et toujours aussi inefficaces, malgré quelques professeurs de bonne volonté au départ, qui ont succombé aux sirènes du gain !

 

thalie2

Ne vous laissez pas abuser.


Un thérapeute pour votre chat peut se trouver à des centaines de kilomètres, il ne doit pas y avoir rencontres, il est donc inutile de chercher près de chez soi.


J'interviens trop souvent après ces soi-disant spécialistes, les personnes sont sceptiques en me contactant, pensant que nous sommes tous des charlatans... Une dame une fois m'a dit qu'elle avait consulté 3 fois, que nous n'étions que des charlatans, et qu'elle voulait voir ce que "j'allais sortir comme ânerie pour calmer son chat". J'ai accepté, et 2 mois plus tard, je recevais une boîte de bonbons avec une carte de remerciements : j’avais résolu le problème !

 

verlaine


Pour résumer, il faut trouver une personne avec qui le courant passe bien. Une personne que l’on peut appeler par son prénom sans la vexer. Personnellement, je préfère qu’on m’appelle par mon prénom, cela établit un lien qui peut être très bénéfique pour le chat. Les rares fois où les gens m’appelaient madame, malgré mon insistance, nous avons mis plus de temps à sortir le chat de son problème. Ne pas hésiter à confier le moindre petit détail même insignifiant au thérapeute, cela peut être un signe important ! Appelez toujours le thérapeute avant de régler la consultation, demandez des explications sur le déroulement, sur les possibilités de sortir le chat de son trouble, et sur le temps que cela peut prendre (une fourchette). Si la personne hésite, ou au contraire répond trop vite (par exemple, en 12 jours cela sera réglé), méfiez-vous. On doit pouvoir répondre, même si cela reste approximatif à cause du contexte, du caractère du chat et du fait qu’aucune étude n’a été faite, à vos questions. Prenez votre décision quand vous êtes en possession de tous ces éléments !

 

z

 

Marie Hélène Bonnet

Comportementaliste du chat spécialisée dans les Fleurs de Bach et la nutrition

  04 68 40 61 50

  06 25 82 48 79

 www.comportement-chat.com

Agrément préfectoral SA0400NP300 (Préfecture de l'Aude) SIRET 48870584900013

 

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai

Publié dans #Le Comportement

Repost 0

Publié le 7 Septembre 2012

Le chat et l’extérieur : vaste question !

 

162597 165975186779873 100001021798301 354408 1604573 n

Les croyances populaires sont tenaces, et bien souvent elles sont fausses ou basées sur des époques tellement lointaines que les choses ont changées radicalement.

Celle qui veut qu’un chat heureux doit être un chat qui sort librement en extérieur est tenace mais fausse, voir dangereuse pour nos petits félins domestiques.

 

Nous savons tous qu’un chat peut se faire écraser, c’est d’ailleurs la principale chose à laquelle nous pensons quand on envisage de laisser sortir Minou.

 100 2727

Mais on ignore la plupart du temps que l’espérance de vie chez le chat est actuellement de 19 ans pour un chat d’intérieur, et seulement 4 ans pour un chat qui sort en liberté. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Un chat n’a besoin de sortir que s’il n’a pas ce qui lui est nécessaire chez lui : une litière propre, un espace de jeu suffisant et ludique, une gamelle d’eau et à manger à volonté. Ajoutez-y une dose de caresses et d’amour et il sera heureux comme tout. Eventuellement une sortie en laisse dans un endroit calme et sans danger pour vous faire plaisir, à lui et à vous.

 03

Dangers, dangers mais quels sont ces fameux dangers qui guettent not chats dehors ? D’abord la route, mais aussi les pièges, les chasseurs en campagne qui de loin ont tôt fait de confondre lapin et chat. Mais nous oublions le vol pur et simple, l’enfermement involontaire, surtout en période de vacances : Minou a peur et se réfugient dans le garage d’un voisin. Le voisin part pour 4 semaines camper et ne voit pas Minou caché sous une bâche, il ferme la porte et voilà Minou sans eau, et sans nourriture en pleine chaleur… Parlons aussi des poisons pour le chat : un peu de goudron frais rebouche un nid de poule, Minou marche dessus, il a plein de goudron sur la patte, il se cache dans un buisson et nettoie sa patte souillée. Quelques minutes plus tard il titube, il perd connaissance et il est déjà trop tard. Une abeille se trouvé dérangé par Minou qui veut jouer avec, elle le pique à la gorge… Un oiseau vient de se nourrir de quelques baies de gui, Minou réussi à l’attraper, il avale le petit oiseau repu, et Minou commence à montrer des signes de faiblesses. On court chez le vétérinaire qui ne sait pas ce qui se passe, et Minou ne s’en remet pas… La piqûre d’une vipère peut aussi lui être fatale.

Eden''

Et les maladies transmissibles par les bagarres et les rapports sexuels du chat, tel que le FIV ou le FeLV qui sont mortelles et inguérissables. Mais aussi le coryza, le typhus, et autres saletés que les chats errants se transmettent à qui mieux-mieux, et les vaccins ne suffisent pas toujours à les protéger… Sans omettre les blessures plus ou moins graves qui peuvent être provoquées par d’autres chats, mais aussi chiens ou animaux divers, y compris bipèdes…
Je vous passerais le passage sur les trafics de fourrures et les ramassages d’animaux errants qui finissent euthanasiés dans un refuge dans le meilleur des cas.

 s

Alors, reprenons notre réflexion, est-il vraiment nécessaire de laisser Minou sortir ? Ne serait-il pas plus prudent de le sortir en laisse s’il le demande vraiment ? N’est ce pas plutôt pour soulager notre conscience parce qu’on le croit plus heureux qu’on veut le faire sortir ? Préfère-t-on vivre 4 ans avec Minou qui n’est jamais là ou 18 voir 19 ans avec Minou sur les genoux qui ronronne ?

 

A vous de choisir en connaissance de cause !

 

Marie-Hélène Bonnet

www.comportement-chat.com

 

f

Voir les commentaires

Rédigé par Eurothai- Marie-Hélène

Publié dans #Le Comportement

Repost 0